Accueil          Actualités          Présentation          Spectacles          Art ?          Itinéraire          Equipe          Contact         Blog JMP





Argument du spectacle

Un jour, je découvre cette phrase de Hegel dans Principes de la philosophie du droit : « Pour ne pas laisser les systèmes particuliers (les individus) s’enraciner et se durcir dans cet isolement, pour ne pas laisser se désagréger le tout et s’évaporer l’esprit, le gouvernement doit de temps en temps les ébranler dans leur intimité par la guerre… » ou encore : « Les guerres sont aussi nécessaires aux sociétés que les vents sont nécessaires aux océans pour les nettoyer de leur putréfactions. » J’ai eu envie d'aller plus loin. En 2008, j’en parle à Dominique Hauser, directrice de la Grange de Dorigny, théâtre implanté au beau milieu de l’Université de Lausanne, à proximité duquel travaillent de nombreux chercheurs... Ma question est : Qu’est-ce que la guerre ? A la suite de Hegel, qu’en disent les autres philosophes ? et les autres chercheurs ? A quoi correspond ce phénomène humain ? Démarre une demeure d’artiste de trois ans au théâtre de l’Université Lausanne... Entre 2009 et 2012, je fais la rencontre de nombreux chercheurs, je lis quantité de livres. La question : qu’est-ce que la guerre ? me conduit à une question tout aussi importante : Qu’est-ce que l’homme ? En 2010, à partir des livres lus et des entretiens réalisés, je rédige un manuscrit : La guerre, notre poésie. La création du spectacle est prévue en mars 2012 à Lausanne…

Qu’est-ce que la guerre ?

Pour répondre à cette difficile question, des textes de Hegel, Kant, Einstein, Freud, Darwin, Hannah Arendt, Eric Weil, Erich Fromm, Wolgang Sofsky, Dominique Lestel, Konrad Lorenz, Peter Sloterdijk ont été réunis. Des extraits d’entretiens réalisés pendant deux ans auprès de chercheurs (travaillant sur le sujet) à l’Université de Lausanne ont été ajoutés.

Ces textes abordent trois thèmes : le bien et le mal (Hegel, Kant) ; le processus de notre hominisation (comment sommes-nous sortis de l’animalité pour devenir humain ? Qu’est-ce que l’homme ?) (Lestel, Weil) ; culture et barbarie (la culture peut-elle domestiquer ? La culturation peut-elle faire barrage à la barbarie ?) (Sofsky, Sloterdijk)

Des comédiens se réunissent et s’interrogent. Un méta-texte, composé de leurs questionnements, impressions, transpositions, expériences et flashs personnels, enrichit le texte initial. Pourront-ils transformer ce texte non-théâtral (et non anodin) en objet théâtral ?

Nonobstant notre sujet, nous garantissons la dimension jubilatoire et profondément humaine de notre spectacle.

Loin de toute démarche culpabilisante, La Guerre, notre poésie portera un regard joyeux et bienveillant sur notre nature humaine.

Jean-Michel Potiron