Accueil          Actualités          Présentation          Spectacles          Art ?          Itinéraire          Equipe          Contact         Blog JMP





Entretien avec le CDN de Besançon

Jean-Michel Potiron, les dériveurs sont des bateaux munis d'une dérive... Depuis quand t'intéresses-tu à la voile ?

C'est mon côté " optimiste " qui m'a fait choisir ce titre ! Plus sérieusement, au début du projet je souhaitais nommer cette pièce Guy Debord : dérive à travers l'œuvre complète, mais je trouvais cette dénomination trop austère. Guy Debord lui-même parle de " l'apparition des dériveurs " dans Mémoires - réalisées en collaboration avec le peintre Asger Jorn - à la fois en référence ironique à ces bateaux à bas prix et aux expériences de psychogéographie* auxquelles il se livrait. Peut-être, les dériveurs seront-ils les personnages de la pièce, peut-être ce titre influencera-t-il notre manière de travailler…

Qu'est-ce qui t'as guidé dans le montage de textes ?

J'ai choisi plus particulièrement les passages où Guy Debord parle du rôle que devraient jouer l'art et la culture dans nos vies et ceux où il cherche à définir ce que pourrait être une existence utopique, à savoir : non pas faire de l’art dans la vie, mais que la vie devienne un art.

Où en est ta réflexion sur : "Comment faire du spectacle dans la société du spectacle ?"

J’essaie de faire un théâtre en lutte contre le décervelage, contre ce que Bernard Noël appelle la "castration mentale". C'est une façon de combattre le spectaculaire abrutissant, en utilisant le plateau comme lieu de cette lutte. On trouvait déjà ce type de préoccupation dans Protesto ! Si je me pose toujours cette question c'est qu'avec Guy Debord elle est incontournable ! Faudra-t-il faire du "spectacle" avec Les Dériveurs ? Faudra-t-il être dans de l'esthétisme ? Si cela sert le propos…pourquoi pas… Ce qui m’horripile c'est lorsque le spectaculaire existe au détriment du contenu, du fond, de la pensée. Les pistes à explorer pour répondre à cette question éminemment complexe viendront des répétitions. Il s'agit de chercher une forme sans complaisance tout en assumant une théâtralité certaine…

Entretien réalisé par Gilles Perrault

* Psychogéographie : " Etude des effets précis du milieu géographique consciemment aménagé ou non agissant directement sur le comportement affectif " Guy Debord