Accueil          Actualités          Présentation          Spectacles          Art ?          Itinéraire          Equipe          Contact         Blog JMP





La Conférence de Christophe Pellet (création 2017)

       

Après Un Petit Godard (2013), A Gorge dénouée de Ghérasim Luca (2014), Apocalypsis d’après Concert à la Carte de Franz-Xaver Kroetz (2015), Sept d’après L’Epreuve du Feu de Magnus Dahltröm (2016), Jean-Michel Potiron poursuit sa collaboration avec le Festival de caves et continue son exploration des écritures contemporaines.

En dépit des apparences, La Conférence de Christophe Pellet est bien une pièce de théâtre.

Sorte de pastiche de Minetti de Thomas Bernhard (pour mémoire : un comédien, autrefois vedette, a rendez-vous dans le hall d’un grand hôtel viennois avec un directeur de théâtre… qui ne vient pas), La Conférence de Christophe Pellet, en dépit des apparences, est bien une pièce de théâtre. Transposée en France, la pièce relate l’histoire d’un homme de théâtre (auteur ? metteur en scène ? comédien ?) invité à faire, à l’occasion de son retour d’exil d’Allemagne, une conférence dans un grand théâtre national français. En raison du comportement suffisant de la direction du théâtre (le directeur Didier Pallanquet et son assistante Marijo), la conférence capote.

Le conférencier digère mal…

Un pamphlet théâtral. Une certaine critique (drôle, cruelle, féroce) d’une certaine vision du théâtre.

Mise en scène : Jean-Michel Potiron ; Jeu : Benjamin M’Ba.

Co-réalisation : Théâtre à tout Prix de Besançon ; Compagnie Mala Noche de Besançon ; Festival de Caves de Besançon, avec le soutien de : Ville de Besançon ; Conseil Général du Doubs.

Les 13 premières représentations se sont déroulées du 27 au 30 mai 2017 à Besançon (25), le 31 mai 2017 à Neuchâtel (Ch), le 1er juin 2017 à La Chaux-de-Fonds (Ch), le 4 juin 2017 à Lods (25), le 12 juin 2017 à Beurières (63), le 20 juin 2017 à Nettancourt (55)  ; du 11 au 14 octobre 2017 au « 18 » à Dijon (en collaboration avec la Cie Les Ecorchés de Dijon).

Bonus
Critique de la pièce
Présentation de Benjamin MBa